Quand la techno nous trahis

Uncategorized

J’utilise l’infographie depuis plus de 35 ans, j’ai donc suivi l’évolution de ces outils qui allaient révolutionner le monde de l’art et du design. On pouvait toujours compter sur Adobe pour nous fournir un véritable couteau suisses de développement visuel. Puis sont arrivées les tablettes graphiques, que j’adore plus que tout au monde. Lorsque j’ai commencé à entendre parler d’images créées par intelligence artificielle j’étais complètement fasciné. J’y ai vu un outil fantastique pour aider à développer des idées et rendre l’art encore plus accessible. J’étais encore loin de me douter que derrière ces outils se cache un très gros manque d’éthique. Lorsque j’ai découvert le fonctionnement de ces applications, je me suis sentie trahie.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, les outils comme Midjourney et Lensa utilisent l’I.A. pour s’entraîner, à l’aide de millions d’images qui se trouvent sur le net, à produire des images à partir d’une série de mots clefs. Avant d’élaborer mon opinion j’ai essayé moi-même Midjourney. Et bien sûr j’y suis allé dans des trucs absurdes 😉

schtroumf dans le style dessins animé japonais des années 80

Tim Curry dans le rôle de Joker

Comme vous le voyez, aucun n’est réussi mais ça donne quand même une idée. Ceux et celles qui arrivent à produire de belles images comme celle de bébé Thor (plus bas) utilisent une description très élaborée de ce qu’ils ou elles veulent. J’dois avouer que c’est très amusant. Pour ceux qui adorent le fantastique, l’horreur et la science-fiction, Midjourney arrive à créer des images assez spectaculaires.

Qu’en est-‘il des millions d’images qui servent à nourrir ces applications? Et bien si vous ne voulez plus que vos images soient utilisées sans votre consentement ou compensation, il est déjà trop tard. Ça explique la grogne de centaines d’artistes qui protestent contre le manque flagrant de lois pour protéger les artistes contre ce genre d’exploitation. Car pour l’instant il n’y a aucune option qui nous permettent de faire en sorte que nos images soient protégées.

Comment reconnaître une image créée par I.A.? Le programme s’est amélioré avec les années mais il y a encore des éléments qui font décroché. Voici quelques indices:

-Les mains et les pieds, soit y’en a trop ou pas assez
-Les yeux, les iris ne sont jamais pareils et parfois très déformé
-Problèmes avec la symétrie
-Les textures qui se fondent les une dans les autres
-Et n’essayez pas de faire apparaître une caméra ordinaire…

Un autre bel exemple, dans ce cas ci le texte aussi à été créé par I.A. Pas besoin de vous dire que le gars s’est fait ramasser sur les réseaux sociaux. Ah oui en passant sont livre c’est de la merde. 😉

Bon maintenant que vous en savez plus, faites vous votre propre idée. Il ne faudrait pas non plus faire la chasse au sorcière et accuser des personnes à tort. Dernièrement le Comiccon de Montréal, Québec et Ottawa ont annoncé qu’ils interdisent les œuvres produites par I.A. Ce sera impossible à contrôler mais ça fait du bien de savoir que l’événement est du côté des artisans. Oui il y a des centaines de produits illégaux appelés fanart mais l’impact est pas mal moins grave qu’une intelligence artificielle qui vole et qui prend notre place. Oui je fais du fanart, je reproduis des photos sans la permission mais c’est toujours dans le but de m’améliorer et aussi de m’exprimer. Si je fais de l’argent, ben tant mieux et je doute sérieusement que ça aura un impact sur ceux qui ont travaillé sur ces franchises. Midjourney à été créé sous prétexte que c’est pour la recherche, c’est d’ailleurs ce qui leur donne le droit d’utiliser tout ce qui se trouve sur le net. Ça restera et ce sera toujours une machine qui fait une espèce de soupe avec des milliers d’ingrédients sans saveur et sans âme et tout ça en quelque minutes.

Dans les derniers développements je viens d’apprendre que le créateur de Midjourney lui-même a admis que les images artificielles sont faites à partir d’œuvres volées. Ais-je besoin d’en dire plus?

Même si l’essence même de l’intelligence artificielle est d’apprendre pour s’améliorer je crois que ça ne remplacera jamais l’humain. Nous sommes là pour rester. 

One thought on “Quand la techno nous trahis

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.